Environnement et écologie


nature ecolo paquerette fleurParce qu’Erquinghem le Sec est un village « Nature » qui souhaite le rester, voici quelques conseils pour tous.

À l’heure où les ressources naturelles de la planète s’amenuisent, le développement durable est un mode de développement qui respecte l’Homme et son environnement, aujourd’hui mais aussi pour les générations futures. Il vise ainsi à trouver un équilibre entre efficacité économique, satisfaction des besoins sociaux et préservation de l’environnement.


ampoule énergie DES CONSOMMATIONS D’ENERGIE RAISONNABLES

 Limiter ses consommations d’énergie permet de préserver des ressources non renouvelables, de réduire la production de déchets, de limiter les pollutions et les émissions de gaz à effet de serre. En plus, cela permet de réaliser des économies financières.

Les éco-gestes au quotidien

  • 10 minutes d’éclairage inutile 3 fois par jour, c’est l’équivalent de 5 jours d’éclairage en continu au bout d’un an.
  • Un appareil, même chargé, consomme de l’électricité s’il reste branché. De la même manière, si on laisse le chargeur seul sur la prise, il continue de consommer de l’électricité.
  • Passer la température de la maison de 20 à 19°C, c’est 7% de consommation en moins ! Il est recommandé de chauffer les chambres à 16°C.
  • Dégivrez régulièrement vos appareils de froid. A partir d’1 cm de givre, ils consomment 30% d’électricité supplémentaires.
  • La durée moyenne d’une douche est de 8 minutes. En réduisant ce temps à 4 minutes, vous économiserez 315 litres d’eau, à vous seul, par semaine.
  • Les appareils en veille consomment 300 à 500kWh par an. Equipez-les d’une multiprise, et coupez l’interrupteur ! Le mode veille est économique mais un ordinateur en veille utilise encore 20% à 40% de sa consommation en marche

Zoom sur… les Espaces Info Énergie

Les consommations d’énergie constituent un coût de plus en plus important pour les ménages. La Métropole Européenne de Lille souhaite que chaque habitant du territoire puisse obtenir les réponses à ses questions en matière d’énergie. Un Espace Info Énergie (EIE) est mis en place dans les Weppes. Un EIE est un accueil de proximité qui a pour objectif de sensibiliser et de conseiller les particuliers afin de leur permettre de mieux maîtriser leurs consommations d’énergie (chauffage, isolation, éclairage, équipements électriques, climatisation…).

Dans un EIE, les conseils dispensés sont gratuits, objectifs et indépendants.

Rapprochez-vous de votre conseiller :

 Adrien BOUQUET – Tél : 03.20.52.00.23 – Eie3@mres-asso.org

Erquinghem le Sec participe au défi «Familles à énergie positive». C’est un défi à la fois simple et convivial qui permet de réaliser au moins 8% d’économies sur ses factures énergétiques par rapport à l’hiver précédent.
Les familles erquinghemoises ont pour objectif d’économiser le plus d’énergie possible sur les consommations à la maison (chauffage, eau, électricité) et lors des déplacements. Les familles bénéficient de conseils gratuits et personnalisés pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs et ce entre le 1er décembre et le 30 avril. 

Renseignements : faep@mres-asso.org

transport vélo DES DEPLACEMENTS MOINS POLLUANTS

En France, les transports sont la première source d’émission de gaz à effet de serre. L’effet de serre est un phénomène naturel qui permet la vie sur Terre. Les gaz à effet de serre forment une « barrière » autour de la planète qui permet de retenir la chaleur du soleil.

Les activités humaines entraînent une hausse des émissions de gaz à effet de serre qui s’accumulent dans l’atmosphère et retiennent plus de chaleur qu’à l’état naturel, ce qui dérègle le climat. Élévation du niveau des océans, extinction d’espèces animales et végétales, augmentation des événements météorologiques extrêmes… sont les conséquences du dérèglement climatique.

D’autres polluants sont émis par les transports et notamment par les véhicules alimentés au diesel, ce sont les particules fines. Ces polluants sont suspectés d’être à l’origine de pathologies cardiaques et respiratoires, ou encore de cancers des poumons.

Par conséquent, si vous pouvez vous déplacer à pied, à vélo, en trottinette ou en rollers, faites le bon choix que ce soit pour l’environnement ou la santé humaine.

Les Weppes et Erquinghem le Sec disposent de sentiers pédestres en pleine nature et de pistes cyclables reliant les différents villages aux alentours. N’hésitez pas à vous procurer la carte des pistes cyclables des Weppes auprès de l’Office de Tourisme

Lille Métropole à Vélo : http://geo.lillemetropole.fr/mob/mobilite_velo/flash/

 UNE BIODIVERSITE A VALORISER

La biodiversité représente la diversité des espèces animales et végétales.

Disparition des habitats (forêts, récifs coralliens…), surexploitation du vivant (surchasse, surpêche), pollutions industrielles, dégradation et destruction des paysages, introduction d’espèces invasives, changements climatiques… Les causes de la disparition du vivant sont nombreuses et l’ampleur de la crise de la biodiversité est désormais avérée. Tous les milieux, même la nature « la plus ordinaire », sont concernés.

60 % des milieux naturels ont été dégradés au cours des 50 dernières années.

Les abeilles à Erquinghem le Secabeille

L’abeille est un pollinisateur indispensable à la préservation de la biodiversité. 

A l’approche d’une abeille, le premier réflexe de tout un chacun est de la chasser pour la seule raison qu’elle risque de nous piquer… Mais que savez-vous réellement des abeilles ?

– Les abeilles peuvent butiner jusqu’à 3 kilomètres de leur ruche.
– Une ruche produit entre 10 et 40 kgs de miel par an (sauf la 1ère année).
– Les abeilles ne piquent jamais sans raison.
L’abeille, sentinelle de l’environnement :
Depuis 2005, l’action « Abeille, sentinelle de l’environnement » est destinée à sensibiliser le grand public à la disparition des abeilles et plus largement de la faune pollinisatrice. Ce programme national consiste à faire passer un message simple : la survie des abeilles contribue à la sauvegarde de la biodiversité végétale et donc à la protection de l’environnement.
Alors quoi de plus logique pour un village comme le nôtre que de participer à une démarche environnementale ! C’est pourquoi le village a décidé de faire confiance à Mr Pascal Singier, apiculteur sur le secteur, pour veiller à l’installation et à l’entretien de deux ruches dans le village.

L’emplacement doit respecter la réglementation en vigueur. Il est important car il va déterminer la réussite de la saison apicole ! Et bien que nous soyons en milieu rural, la majorité des cultures du secteur sont sans fleurs, c’est donc un désert vert pour l’abeille. C’est pourquoi, sur les conseils de Mr Singier, les ruches ont été implantées en mars 2015 derrière les ateliers municipaux, rue de l’Eglise. Cette localisation permet aux abeilles de butiner tout le long de l’ancienne voie ferrée. Le rucher n’est pas accessible au public.

 

économie eau GÉRER NOS CONSOMMATIONS D’EAU

L’eau est indispensable au développement de la vie. La préservation de la quantité et de la qualité de la ressource en eau est un enjeu majeur. Il est alors fondamental de réduire ses consommations en eau et de limiter les activités pouvant avoir des conséquences néfastes sur sa qualité.

Les éco-gestes pour jardiner malin sans trop d’eau et sans phyto ! arrosoir jardinage

  • Je récupère l’eau de pluie pour l’arrosage de mon jardin et j’arrose en fin de journée ou en soirée.
  • Je n’utilise pas de produits phytosanitaires qui participent à la dégradation des eaux et peuvent être néfastes pour ma santé. J’utilise les désherbants et les insecticides naturels vendus dans le commerce ou je les fabrique moi-même (en récupérant l’eau de cuisson des pommes de terre et en la pulvérisant sur les mauvaises herbes ou en plantant du persil autour des végétaux les plus sensibles aux pucerons).
  • Je fais mon compost. Les matières en compostage sont transformées, en présence d’oxygène et d’eau, par des micro-organismes (bactéries, champignons…) et des organismes de plus grande taille (lombrics, acariens, cloportes…). Les déchets perdent leur aspect d’origine et deviennent du compost. Ce produit va contribuer à renforcer le stock d’humus présent dans le sol. Le compost permet de réduire l’utilisation de produits chimiques, d’améliorer la productivité du sol et d’espacer les arrosages.
  • Je pratique le paillage des massifs à l’aide de copeaux de bois issus du broyage des déchets de taille. Cela permet de maintenir la terre humide et donc de limiter les arrosages mais aussi de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires car le paillage empêche le développement des mauvaises herbes.

déchets recyclé GERER SES DECHETS

Réduire la production de déchets à la source permet de réduire la consommation de ressources non renouvelables et de limiter les rejets de gaz à effet de serre.

Trier permet de revaloriser les matériaux et ainsi limiter le recours aux matières premières.

Le saviez-vous ?

La quantité des déchets produits a presque doublé en 40 ans. 

Chaque français produit 590 kg de déchets par an.

 

Les éco-gestes pour devenir éco-consommateur

  • J’achète et je m’équipe de façon à limiter mes déchets : Je me procure des produits, neufs ou d’occasion, dont j’ai réellement besoin. Sans forcément les acheter, je peux les louer ou les emprunter. D’ailleurs, vous pouvez déposer une petite annonce pour emprunter temporairement un objet à l’un des habitants dans la rubrique “BONS PLANS” ou en cliquant ici ! Débroussailleur, motoculteur… si l’utilisation n’est que très ponctuelle, peut être que l’un de vos voisins peut vous dépanner.
  • Lors de l’achat, je limite les emballages et je privilégie des produits durables, réutilisables, rechargeables et adaptés à mes besoins…
  • J’utilise mieux pour réduire mes déchets :  J’évite les gaspillages (respect des doses de produits ménagers, réduction des consommations de papier, limitation de la publicité dans la boîte aux lettres…). J’entretiens, je répare et je réutilise les objets.
  • Je jette moins : Je donne, je prête, je vends.

Attention au gaspillage alimentaire !

Chaque année, un français jette en moyenne :

  • 7 kg de produits alimentaires non consommés encore emballés,
  • 13 kg de restes, de fruits et légumes abîmés et non consommés.
  • Je valorise mes déchets : Je trie mes déchets en respectant les consignes (tri sélectif, apport volontaire… plus d’infos sur www.lillemetropole.fr) pour éviter qu’ils ne se retrouvent dans la nature.

Les habitants d’Erquinghem le Sec organisent une fois par an une opération « Nettoyons la nature » pour ramasser tous les déchets qui pourraient polluer nos rues et nos campagnes. N’hésitez pas à nous rejoindre lors de cette manifestation pour que notre village reste propre et non pollué.

 

Zoom sur… les logos environnementaux sur les produits

logo anneau de moebius

Anneau de Moebius

point vert

Point vert

L’anneau de Moebius est le symbole du recyclage. Il signifie, soit que le produit est recyclable, soit qu’il est composé de matières recyclées.

Attention, il ne faut pas confondre ce symbole avec le « point-vert » qui, lui, signifie que l’entreprise contribue aux coûts de valorisation des déchets d’emballages à destination des ménages.

 

nettoyer entretien maison NETTOYER EN RESPECTANT L’ENVIRONNEMENT

De nombreux produits d’entretien sont utilisés et pas toujours de manière efficace (à cause du surdosage par exemple). Certains de ces produits peuvent être nocifs pour l’environnement (pollution des eaux, perturbation de la faune et de la flore aquatiques…) mais également pour la santé de ceux qui les utilisent (irritations, allergies…).

 

Les éco-gestes pour l’entretien de la maison

Je privilégie les produits ménagers écologiques et biodégradables (garantis par un écolabel), et je veille à respecter les doses indiquées sur les emballages. Le saviez-vous ? Le vinaigre blanc est un produit biodégradable, économique, non toxique et sans allergène. Utilisé comme produit d’entretien, il permet de nettoyer, désinfecter, détartrer, dégraisser ou encore désodoriser. Il existe des vinaigres parfumés ou vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles. Attention à ne pas mélanger vinaigre et eau de javel, cela dégage des vapeurs toxiques.nettoyage entretien maison

Je peux aussi fabriquer mes produits d’entretien moi-même, voici quelques astuces.

  • Pour nettoyer les surfaces vitrées :

Je mélange 50% de vinaigre et 50% d’eau dans un pulvérisateur

  • Pour déboucher les canalisations :

Mélanger 200 g de bicarbonate de soude, 200 g de sel et 15 cl de vinaigre blanc. Verser le mélange dans les canalisations, laisser agir 15 à 20 minutes puis faire couler de l’eau bouillante dans le tuyau.

  • Pour désodoriser les canalisations :

Verser une 1/2 tasse de bicarbonate de soude ou le marc du café dans la canalisation, puis faire couler de l’eau très chaude.

  • Pour fabriquer un nettoyant multi-usages :

Râper 1 pain de savon de Marseille. Le faire fondre à feu très doux après l’avoir couvert d’eau. Lorsqu’il a fondu, retirer la casserole du feu et ajouter le jus d’un citron, 1 verre de vinaigre blanc, 1 flacon d’huile essentielle d’eucalyptus et 4 litres d’eau. Bien mélanger et mettre en flacons.

  • Pour détartrer la machine à laver :

Mettre 1 litre de vinaigre blanc dans la machine à laver. La faire tourner à vide en programmant un cycle de lavage et de rinçage à 60°C. Répéter l’opération tous les 2 à 3 mois.

  • Pour nettoyer le four à micro-ondes :

Remplir un bol avec 1/3 de vinaigre blanc et 2/3 d’eau, puis le mettre à chauffer pendant 3 à 4 minutes dans le four à micro-ondes. Laisser agir sans ouvrir la porte pendant une quinzaine de minutes. Puis essuyer l’intérieur avec un chiffon.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page